Recueil Little Nemo

Aujourd’hui c’est le 28 septembre, et plus précisément c’est le jour de la sortie du recueil de mon école sur Little Nemo (oui vous en avez probablement rien à carrer, je sais, c’est pour ça que je vous en parle). Je me permet donc de mettre la totalité de l’histoire que j’ai faite pour ce dernier ici (je n’avais publié que les 5 premières pages auparavant).

Comme je l’ai dit il y a quelques mois, il s’agit là de ma mise en couleur, celle dans le recueil est différente et n’a pas été faite par mes soins, ce qui laisse un petit plus pour aller jeter un oeil à ce dernier. Ca et d’autres trucs of course.

Sur ce adieu, j’ai encore du travail à finir.12345678

Mozart 360

J’ai de nouveau eu la chance de travailler avec Insula Orchestra pendant ces vacances. Ils m’ont commandés des pages de bd pour présenter un projet assez sympa qu’ils ont réalisé pour le cnit, le centre des nouvelles industries et technologies qui se déroule actuellement à Paris la défense et jusqu’à samedi, de 12h à 19h.

Le concept de Mozart 360 c’est… Bah en fait autant lire les pages vu qu’elles sont là pour ça:

mozart12_Sans Nom.jpg

Je vous met aussi des photos de l’évènement pour vous donner envie, les personnes qui gèrent le stand ne vous mangeront pas, vous pouvez y aller l’esprit tranquille 🙂

Ah et puis j’ai aussi eu l’occasion de faire la bio de l’orchestre en BD, c’était assez compliqué parce qu’il y avait beaucoup d’infos à tasser en une seule page, on retravaillera peut être sur une version longue à l’occasion…

Bio Sans Nom.jpg

Voila voila, sur ce je retourne bosser. Bonne rentrée à tous! (avec seulement 20 jours de retard, je progresse…)

Projet de fin d’année

Après moult efforts je suis venu à bout de ces pages (j’aurais pu les poster il y a deux semaines si j’avais eu une connexion efficace à la campagne… Cela dit ça m’aurait surement fait passer plus de temps sur le web qu’à bosser, donc c’est pas plus mal en fait). Et en fin de compte je suis forcé de reconnaitre qu’une fois que l’on commence à comprendre comment fonctionne photoshop, ça permet d’arriver à des rendus pas trop dégueu. Même si je continue de penser que ça dépend surtout de ce que l’on cherche à faire, des colos numériques pour des univers futuristes ou SF, de l’aquarelle et des encres pour des environnements plus anciens ou steampunk par exemple. Après l’avantage du numérique ça reste tout de même le fameux crtl Z, mais bon c’est en faisant des erreurs qu’on apprend. Et si on a peur de rater on ne fait jamais rien, on passe son temps à peaufiner des trucs qu’on ne finira jamais et qui de toute manière seront moches. Car si on se base sur l’échelle de valeur d’Hokusaï (qui n’était pas un artiste en solde d’après ce qu’on m’a dit), tout ce que l’on produit avant les 70 ans ne vaut pas la peine d’être compté. Y a de la marge…

A côté de ça j’ai fait lire ces pages à deux trois amis et l’un d’eux m’a fait une remarque très pertinente. Selon lui tout ce qu’il retire de sa lecture c’est  un contenu creux et finalement vu et revu, impression qu’il a atténué en précisant que l’exercice de départ permettait difficilement de faire quelque chose de fou. En l’occurrence il fallait faire un teaser de quatre pages max (j’en ai fait huit parce que je suis un troll) sur une histoire de comic inventée (ou inspirée d’un univers pré existant, genre un jeux vidéo, un film). Et en relisant tout ça je suis forcé de reconnaitre qu’il a parfaitement raison, mais surtout, surtout, qu’il ne retient strictement rien des couleurs ou du dessin. A mes yeux ça  confirme vraiment l’idée que le plus important reste avant tout l’histoire, le dessin n’est là que pour l’accompagner, et la BD la mieux dessinée du monde ne vaut franchement pas tripette si elle ne raconte rien. Autant faire un recueil d’illustrations. (après c’est uniquement ma vision des choses, je ne dis pas que j’ai forcément raison)

Tout ça me fait réaliser que ces derniers temps je me suis beaucoup égaré sur la recherche d’un dessin poussé et de couleurs plus travaillées (surtout vu ce que j’ai pris dans la gueule à ce sujet), perdant de vue le principal à mes yeux et surtout ce pourquoi je voulais faire de la BD: raconter des histoires.

Je vais tâcher de revenir à cette bonne vieille logique.

Et aussi tenter de profiter de mes vacs. Dès que j’aurai fini les commandes qu’on m’a passé pour septembre, qui sont bien intéressantes mais particulièrement hardcore aussi. Enfin j’aurais l’occasion d’en reparler plus tard…

Sur ce bonnes vacances à toi, internaute égaré sur cette page qui a pris le temps de lire ce long pavé!

12345678

Encore de la colo

Un autre test de colo numérique pour le projet de fin d’année de l’école, sur un perso cette fois (plus simple que du décor, même si photoshop reste encore obscur à mes yeux… en plus de me coller des maux de crâne). Je m’étendrai plus sur tout ça quand j’aurais fini les pages et les autres dessins de recherches… Ellen1

Little Nemo

Le Grand Projet de cette année avec mon école c’est la publication d’un recueil rassemblant des histoires courtes réalisées par les étudiants de ma promo sur le thème de Little Nemo (une des toutes première Bd, écrite et dessinée par Windsor Mc Cay, blablabla… go Wikipédia ->https://fr.wikipedia.org/wiki/Little_Nemo_in_Slumberland).

Évidemment tout cela est très cool, pas seulement parce qu’on est édité mais aussi parce qu’on a bénéficié d’un suivi éditorial assez « pro », ce qui permet de se plonger un peu dans le milieu.

Du coup, et après en avoir quand même parlé avec l’éditrice qui supervise le projet, j’ai été autorisé à publier les cinq premières pages de ma Bd, les trois dernières étant à retrouver dans le recueil qui sortira en septembre si tout se passe bien, et si vous avez envie de lire la suite. Et aussi pour voir ce que mes camarades ont fait quand même, y a des trucs très chouettes. (oui c’est de la pub, et non je suis même pas payé pour)

Qui plus est, les pages de mon histoire qui seront publiées seront assez différentes étant donné que les couleurs n’auront pas été réalisées par mes soins mais par une charmante demoiselle d’une autre promo (j’en profite au passage pour la remercier d’ailleurs), supervisée par nos enseignants. La version que vous avez là est donc celles avec mes colos, ce qui fait que ce n’est pas vraiment une redite de ce qui sortira en septembre (et puis c’est pas plus mal ça manquait de planches en couleurs sur ce blog).

(Ah et sorry vu que la taille des textes est pas vraiment adaptée à une publication numérique, j’espère que vos yeux ne saigneront pas trop…)

12345Je met aussi une page de l’autre version histoire de vous donner quand même une petite idée de ce qui sera publié dans le recueil.

1

Lucio Silla

Finalement il semblerait que ce ne soit pas obligatoire d’attendre samedi, donc voila une bd réalisée pour Insula Orchestra. En gros on m’a demandé de raconter à ma manière (c’est à dire avec de l’humour gras et des blagues de cul) l’histoire de l’opéra Lucio Silla composé par Mozart. (Si vous voulez en savoir plus, Wikipédia est votre ami: https://fr.wikipedia.org/wiki/Lucio_Silla)

L’exercice était plus dur qu’il n’y parait vu que l’objectif était de publier ça dans le livret qui sera distribué aux spectateurs, autrement dit à un tout petit format (plus petit que du a5), il fallait donc faire en sorte que ça reste lisible. Ce qui explique que je ne me soit pas trop étendu à surcharger de détails dans tout les sens. Sans compter que le nombre de pages était naturellement limité…

Mais bon je ne m’étends pas plus sur ma vie passionnante et je vous laisse découvrir ça, si vous avez le temps bien sûr. Bonne lecture!

1234567LucioSilla8_Sans Nom.jpg